Me Before You: Livre vs film

image-3

Réalisateur: Théa Sharrock
Acteurs principaux: Emily Clarke, Sam Clafin
Année de sortie: 2016

Cette semaine j’ai été voir Me before you, l’adaptation cinématographique de Avant toi de Jojo Moyes. Si vous avez lu ma chronique sur ce livre, vous savez que j’attendais ce film avec grande impatience. C’est d’ailleurs en grande partie pour ça que j’ai lu le livre (et que je n’ai pas eu le coup de cœur tant attendu).

Attention, cet article peut contenir des spoilers

Bien que la bande annonce avait coupé court aux surprises en révélant pas mal de choses sur l’intrigue (et bien que j’avais déjà lu le livre #détail) j’ai adoré cette adaptation qui reste très très proche du livre. J’y ai retrouvé les personnages tels que je les avais imaginés, l’intrigue est là et n’est pas dénaturée par un quelconque changement, et même les dialogues sont très proches.

Le film, comme le livre, ne se penche pas exclusivement (même si un peu plus) sur l’histoire d’amour entre Will et Lou, et on ressent encore plus la douleur de Will en la voyant à l’écran plutôt qu’en l’imaginant entre les pages d’un livre. Les acteurs ont une belle alchimie et jouent très bien (j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à reconnaître Emily Clarke sans sa perruque blonde et ses dragons).

Ce qui m’a manqué c’est le chaos final autour de la mort assistée de Will: ce moment ou Pat (le petit ami de Lou) raconte aux journalistes ce que souhaite faire Will et que la presse s’empare de l’histoire et commence à harceler la famille Traynor. Également la dispute entre Lou et sa mère qui est assez survolée, on ne ressent pas le poids de ce conflit, de l’avis de la mère sur cette situation et la place qu’y prend sa fille.

Malgré cela, j’ai juste adoré le film. Contrairement au livre, il m’a fait pleuré pendant une grande partie du visionnage. L’amie qui m’accompagnait avait d’ailleurs parié qu’elle réussirait à ne pas pleurer: ce fut, bien évidemment un échec (même si elle a plutôt bien tenu). Mais ne croyez pas que ce film est fait pour torturer notre petit esprit, au contraire, une grande partie est drôle, voire très drôle, et c’est bien sa force: la contradiction de plusieurs sentiments. Ce côté humoristique fait qu’on s’attache d’autant plus aux personnages et que la décision de Will nous est vraiment insupportable.

Bon, et on en parle de la bande originale ? Ed Sheeran quoi ❤

Vous l’aurez bien compris: C’est un Coup de Cœur

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s