Forbidden – Tabitha Suzuma

« Comment quelque chose d’aussi mal peut nous faire nous sentir aussi bien ? »

prohibido-tabitha-suzuma.jpg

Auteur: Tabitha Suzuma
Édition: Oz EditorialAnnée de publication: 2010
Nombre de pages: 362 pages

Lochan et Maya se sont toujours sentis plus amis que frère et sœur. Face à l’incapacité de leur mère alcoolique à s’occuper d’eux et l’absence d’un père qui les a abandonnés, les deux jeunes doivent se charger de leurs trois petits frères et sœurs et cacher leur situation aux services sociaux puisque aucun des deux n’est majeur.

La responsabilité qu’ils partagent et les difficultés auxquelles ils font face les unis, jusqu’à les pousser à tomber amoureux l’un de l’autre. Les deux savent que leur relation est mal et qu’elle ne peut pas continuer, mais en même temps, ils ne peuvent pas contrôler leurs sentiments et l’attirance qui les contrôle.

*Cet article est garanti avec beaucoup de majuscule… beaucoup*

J’ai découvert ce livre sur la chaîne et le blog de Justine (alias Fairyneverland) et quand elle en a parlé la première fois, je me suis dit « pardon ? De l’inceste ? Non ce ne sera pas pour moi, NO WAY ». Et puis j’ai commencé à énormément le croiser sur booktube, en l’occurence dans des tags « les 5 livres qui m’ont le plus fait pleurer » et autres et, vous le savez peut-être, J’ADORE pleurer devant un livre (ça favorise le coup de cœur, je dis ça, je ne dis rien). Ce livre a donc commencé à vraiment m’intriguer, mais impossible pour moi de tenir une lecture en anglais et le livre n’existe pas encore en français. HEUREUSEMENT il existe en espagnol, j’ai donc pu me l’acheter et me jeter dessus comme sur une tartine de Nutella.

Ce livre parle de Lochan, 17ans et Maya, 16ans qui se retrouvent à devoir élever leurs frères et sœurs puisque leur père les a abandonnés et que leur mère passe plus de temps chez son nouveau mec à boire plutôt qu’à la maison à s’occuper d’eux. Lochan est solitaire et mal dans sa peau et Maya est plutôt le contraire. Toutes ces épreuves les rapprochent énormément jusqu’au jour où ils se rendent compte qu’ils sont amoureux (WHAT !?) et là commence une sorte de combat intérieur dans lequel s’affrontent la raison et les sentiments. Bien sûr qu’ils savent que ce qu’ils font est mal ET illégal et en même temps, ils s’aiment, ils ne font de mal à personne, alors pourquoi ne pourraient-ils pas vivre leur amour en paix ? Hein, POURQUOI ?

Cette histoire a détruit mon cœur. Tabitha Suzuma l’a arraché de ma poitrine, l’a jeté par terre, lui a craché dessus et à fini par le piétiner… avant de lui recracher dessus ! Pendant, on va dire, les trois quarts du livre, je m’ennuyais un peu. Je n’étais étrangement pas tant dégoûtée par leur situation (j’ai arrêté de visualiser mon frère pendant ma lecture, ça aide) mais j’étais vite agacée par Maya et Lochan et leur « ouiii mais nooon mais peut-être », mais pas assez agacée pour mettre fin à ma lecture non plus. Je me disais que c’était une petite lecture sympa qui me faisait me poser des questions auxquelles je n’avais jamais pensées. Erreur. Ce n’était pas une lecture « sympa », c’était DESTRUCTEUR. Cette grande première partie est vraiment là pour insister sur leur contexte familiale désastreux, sur leurs personnalités bien différentes et donc pour qu’on s’attache à fond à eux, pour ensuite nous assener le coup fatal.

Sans pour autant fermer le livre et me dire que l’inceste c’est plutôt cool, je me suis retrouvée au milieu de la nuit à faire des recherches sur les lois autour de l’inceste et de la consanguinité (et j’ai appris que je ne pourrais pas épouser mon beau-père si je le voulais… ok je n’ai pas de beau-père, mais eh, pourquoi je ne pourrais pas ?). C’est vrai ça. Ok ça nous dégoute de ne serait-ce que nous imaginer ayant ce genre de rapport avec notre frère/sœur, mais au fond, pourquoi ceux qui le veulent ne pourraient-ils pas ? Lochan et Maya vivent un amour si pur qu’on ne peut se les imaginer séparés, on veut les voir ensemble ! Ils ne font de mal à personne, au contraire !

A la fin, je voulais crier « Pourquoi Tabitha, POURQUOI TU NOUS FAIS CA ? QU’EST-CE QU’ON T’A FAIT ? » et je me suis même demandé d’où lui venait une telle idée ? Mais au fond, je suis bien contente qu’elle l’ait écrit.

Pour ceux qui ne peuvent pas lire ni en anglais ni en espagnol, pas de panique, les droits ont été racheté par les éditions Milady il me semble, et la version française devrait sortir vers le printemps 2017.

C’est un COUP DE COEUR.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s